Bli medlem
Bli medlem

Du är här

2016-11-08

Merus dévoile ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2016 ainsi que les changements survenus dans l’entreprise

Merus N.V.
Communiqué de presse

Merus dévoile ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2016 ainsi
que les changements survenus dans l’entreprise

UTRECHT, Pays-Bas, 2016-11-08 13:48 CET (GLOBE NEWSWIRE) -- Merus N.V. (Nasdaq
: MRUS),une entreprise d’immuno-oncologie de stade clinique qui développe des
traitements novateurs à base d’anticorps bispécifiques, a annoncé aujourd’hui
ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 2016
et a fait le point sur ses progrès récents et ses plans de développement
clinique.

« Nous avons poursuivi la mise à exécution de notre stratégie clinique au
troisième trimestre et nous disposons de financements satisfaisants pour
parvenir à franchir plusieurs étapes clés dans les prochains trimestres », a
déclaré Ton Logtenberg, PhD, Président-directeur général de Merus. « Nous avons
également renforcé notre équipe de direction et élargi notre présence aux
États-Unis avec la nomination du D(R) L. Andres Sirulnik en qualité de
Directeur médical et celle de John Crowley en qualité de Directeur financier,
tous deux rattachés au siège de la Société aux États-Unis. Forts de ces deux
nouvelles recrues, nous disposons d’une solide équipe de direction dédiée, ce
qui, selon nous, est un gage de réussite à long terme alors que nous nous
efforçons de faire progresser notre portefeuille de nouvelles thérapies contre
le cancer à base d’anticorps bispécifiques Biclonics®. »

Progrès cliniques récents

-- Réception d’un paiement d’étape de la part d’ONO Pharmaceutical Co. Ltd
pour la sélection d’un anticorps bispécifique candidat en vue de la
poursuite de son développement dans le cadre d’un contrat de collaboration
en cours entre les deux sociétés.

Prochaines étapes clés

-- D’ici la fin de l’année 2016, Merus devrait préparer les résultats
intermédiaires de la deuxième partie d’un essai clinique de phase 1/2 pour
le MCLA-128 dans le traitement du cancer du sein et publier les résultats
intermédiaires de cette étude au premier trimestre 2017.

-- D’ici la fin de l’année 2016, Merus devrait déposer une demande de nouveau
médicament expérimental auprès de la U.S. Food and Drug Administration
(agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) pour un
essai de phase 1/2 du MCLA-128.

-- Au premier trimestre de 2017, Merus devrait annoncer l’identification du
premier médicament candidat thérapeutique Biclonics® ciblant
l’immunomodulation.

-- Au second semestre de 2017, Merus devrait présenter les premières données
relatives à son essai de phase 1/2 en monothérapie du MCLA-128 chez des
patients présentant des tumeurs solides pour différentes indications.

-- Au second semestre de 2017, Merus devrait publier des résultats
intermédiaires de la première partie de son essai clinique de phase 1/2
destiné à évaluer l’efficacité du MCLA-117 chez des patients atteints de
leucémie aigüe myéloïde.

-- D’ici la fin de l’année 2017, Merus devrait déposer une demande de nouveau
médicament expérimental pour un essai clinique prévu de phase 1/2 du
MCLA-158 chez des patients souffrant de cancer colorectal.

Faits marquants

-- Annonce de la nomination de L. Andres Sirulnik, MD, PhD, en qualité de
Directeur médical. Le D(R) Sirulnik, rattaché au siège de la Société aux
États-Unis, vient de chez Novartis où il était Vice-président et Directeur
senior des programmes cliniques mondiaux, chargé de superviser la stratégie
clinique du portefeuille d’immuno-oncologie de Novartis.

-- Annonce de la nomination de John Crowley au poste de Directeur financier.
M. Crowley, qui est également rattaché au siège de la Société aux
États-Unis, vient de chez Charles River Laboratories, où il a officié en
qualité de Vice-président senior, contrôleur de gestion en chef et
responsable de la comptabilité.

-- Annonce de la nomination au poste de Vice-présidente exécutive et
Directrice des opérations de l’ancienne directrice financière Shelley
Margetson.

Résultats financiers du troisième trimestre 2016
(en millions d’euros)

Le chiffre d’affaires total pour le trimestre clos le 30 septembre 2016 s’est
élevé à 1,2 million d’EUR contre 0,3 million d’EUR pour la même période en
2015. Le chiffre d’affaires se compose principalement du financement de la
recherche et des revenus issus de subventions pour des projets de recherche.

Les dépenses de recherche et développement pour le trimestre clos le 30
septembre 2016 se sont élevées à 4,4 millions d’EUR contre 4,3 millions d’EUR
pour la même période en 2015.

Pour le trimestre clos le 30 septembre 2016, Merus a fait état d’une perte
nette de (4,9) millions d’EUR, ou (0,31) EUR par action de base, contre une
perte nette de (6,1) millions d’EUR, ou (0,74) EUR par action de base, pour la
même période en 2015.

Merus a clôturé le trimestre avec 66,3 millions d’EUR de liquidités et
d’équivalents de trésorerie.

À propos du MCLA-128
Le MCLA-128 est un « Biclonics® » à amélioration ADCC qui se lie aux cellules
des tumeurs solides exprimant HER2 et HER3. Le MCLA-128 est conçu pour
surmonter la résistance inhérente et acquise des cellules tumorales aux
traitements ciblés sur HER2 en employant deux mécanismes : 1) bloquer la
croissance et les voies de survie pour stopper l’expansion de la tumeur, tout
en empêchant les cellules tumorales de s’échapper via l’activation de la voie
du HER3 ou de l’héréguline, et 2) recruter et améliorer les cellules
effectrices immunitaires pour tuer directement la tumeur.

À propos du MCLA-117
Le MCLA-117 est un « Biclonics® » conçu pour se lier à la molécule CD3 exprimée
par les lymphocytes T et à la CLEC12A exprimée par les cellules tumorales et
les cellules souches de la leucémie aigüe myéloïde (LAM). Dans les études
précliniques, le MCLA-117 s’est avéré recruter et activer les propres
lymphocytes T du système immunitaire pour tuer les cellules tumorales et les
cellules souches de la LAM.

À propos du MCLA-158
Le MCLA-158 est un « Biclonics® » à amélioration ADCC en cours de développement
pour le traitement du cancer colorectal et d’autres tumeurs solides. Le
MCLA-158 est conçu pour se lier aux cellules souches du cancer exprimant Lgr5
et EGFR, stopper la croissance et les voies de survie, et améliorer le
recrutement des cellules effectrices immunitaires pour tuer directement les
cellules souches cancéreuses qui persistent dans les tumeurs solides à
l’origine de rechutes et de métastases.

À propos de Merus N.V.
Merus est une entreprise d’immuno-oncologie de stade clinique qui développe des
traitements novateurs à base d’anticorps bispécifiques humains pleine longueur,
appelés Biclonics®. Les Biclonics® reposent sur le format IgG complet et sont
fabriqués à partir de processus fondés sur des normes industrielles. Des études
précliniques ont démontré que les Biclonics® présentent plusieurs
caractéristiques identiques à celles des anticorps monoclonaux conventionnels,
notamment une longue demi-vie et une faible immunogénicité. Le principal
anticorps bispécifique candidat de Merus, le MCLA-128, est en cours
d’évaluation dans le cadre d’un essai clinique de phase 1/2 européen en tant
que traitement potentiel de tumeurs solides exprimant HER2. Le deuxième
anticorps bispécifique candidat de Merus, le MCLA-117, est en cours
d’évaluation en tant que traitement potentiel de la leucémie aigüe myéloïde. La
Société possède également un pipeline d’anticorps bispécifiques candidats
exclusifs en développement préclinique, notamment le MCLA-158, qui est conçu
pour se lier à des cellules souches cancéreuses et est développé en tant que
traitement potentiel du cancer colorectal et d’autres tumeurs solides, et des
Biclonics® conçus pour se lier à diverses combinaisons de molécules
immunomodulatrices, notamment PD-1 et PD-L1.

Déclarations prospectives
Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives au sens
de la loi de réforme américaine sur la résolution des conflits portant sur des
titres privés (Private Securities Litigation Reform Act) de 1995. Toutes les
déclarations contenues dans le présent communiqué de presse non liées à des
faits historiques doivent être considérées comme des déclarations prospectives,
en ce compris notamment les déclarations concernant le caractère suffisant de
nos finances pour financer les grandes étapes clés de nos candidats de
traitement, les répercussions des nouvelles nominations au sein de la direction
de l’entreprise, le calendrier des résultats de nos essais cliniques, les
démarches réglementaires et les annonces liées aux Biclonics® en développement,
chaque déclaration énoncée à la rubrique « Prochaines étapes clés », ainsi que
le potentiel de traitement qu’offrent les anticorps bispécifiques candidats.

Ces déclarations prospectives reposent sur les attentes actuelles de la
direction. Elles ne constituent ni des promesses ni des garanties, mais
impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes ainsi que d’autres
facteurs majeurs qui peuvent faire que les résultats, performances ou
réalisations réels diffèrent substantiellement des résultats, performances ou
réalisations futurs, expressément ou implicitement induits par les déclarations
prospectives, en ce compris notamment ce qui suit : la Société subit des pertes
majeures, n’est pas actuellement rentable et peut ne jamais le devenir ; elle a
besoin de financements supplémentaires, qui ne sont pas à sa disposition ou qui
l’obligent à restreindre ses activités ou à renoncer à des droits sur ses
technologies ou ses anticorps bispécifiques candidats ; d’éventuels retards
d’approbation réglementaire pourraient avoir une incidence sur la capacité de
la Société à mettre sur le marché ses produits candidats et à générer des
revenus ; l’approche non éprouvée de l’intervention thérapeutique de sa
technologie Biclonics® ; d’éventuelles difficultés liées à la validation et au
développement d’autres diagnostics, ce qui pourrait nuire à sa stratégie de
développement ; ses antécédents d’exploitation limités ; des risques
économiques, politiques, réglementaires et autres induits par ses activités à
l’échelle mondiale ; les variations des taux de change ou l’abandon de l’euro ;
les procédures longues et coûteuses de développement de médicaments, dont
l’issue est incertaine ; la nature imprévisible des efforts de développement de
la Société au stade préliminaire pour des médicaments commercialisables ;
l’éventuelle réaction négative du public à l’utilisation d’immunothérapies dans
le traitement du cancer ; d’éventuels retards dans le recrutement des patients,
qui pourraient avoir une incidence sur l’octroi des approbations réglementaires
nécessaires ; l’exposition potentielle de la Société à des actions en
responsabilité onéreu...

Författare SSE

Tala om vad ni tycker

Tala om vad ni tycker

Ni är just nu inne på en betaversion av nya aktiespararna. Lämna gärna feedback på vad ni tycker i formuläret nedan.